Logo blanc La ReF media

Féminisme | Genre | Égalité des sexes

Une plateforme de référence pour s’informer
en toute bienveillance

Stéphane Plaza accusé de violences par 3 de ses anciennes compagnes

Sacré pendant 3 ans « animateur préféré des Français », l’animateur et agent immobilier Stéphane Plaza (« Recherche appartement ou maison », « Maison à vendre », « Chasseurs d’appart’ ») est accusé de violences verbales, psychologiques et physiques par 3 de ses anciennes compagnesselon Mediapart. Le groupe M6 a annoncé ouvrir une enquête interne, une « procédure RH classique ».

Jade (dont le prénom a été modifié) a témoigné auprès de Mediapart. Durant ses années de relation, elle raconte qu’une dispute un soir d’avril 2022 lui a coûté une fracture de l’annulaire avec arrachement osseux et deux luxations au niveau des articulations du majeur et de l’index.

«Il s’est levé d’un coup et s’est mis à me hurler dessus, à quelques centimètres de mon visage, raconte-t-elle. Par réflexe de défense, j’ai mis les mains devant moi, à hauteur de mon torse. Il a alors saisi ma main au niveau des doigts et les a retournés avec violence. J’ai hurlé de douleur. Trois de mes doigts pendaient, ils sont devenus rapidement violets et gonflés.» Stéphane Plaza l’aurait aussi, avant de repartir, plaquée contre un mur, plaçant son bras en travers de sa gorge; version confirmée par une voisine. Lors d’un autre épisode, il lui aurait également donné «un coup de poing dans l’épaule» et l’aurait projetée au sol. Jade n’a pas souhaité déposer plainte «par crainte de la médiatisation».

Une autre de ses compagnes a, elle, déposé une main courante en septembre 2022 dans laquelle elle raconte avoir peur de Stéphane Plaza. L’animateur aurait, d’après son récit, menacé de la tuer si elle voyait un autre homme et l’aurait mordue à deux reprises «très fort au niveau de la cuisse» hors de tout contexte sexuel.

L’avocate de Stéphane Plaza dénonce «des allégations totalement extrapolées, voire mensongères» et des «accusations fantaisistes» et affirme que «la plupart de ces allégations ne sont pas étrangères à trois femmes qu’il a fréquentées et qui, finalement éconduites, se sont liguées contre lui pour lui porter préjudice par tous les moyens». Stéphane Plaza a déposé une plainte pénale pour harcèlement et cyberharcèlement en juin. Selon son avocate, «l es faits sont suffisamment graves pour que M. Plaza craigne pour sa vie ».

Sources : Hugo Décrypte, Libération

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, vous pouvez laisser un commentaire.x