Média Fresque de l’équité

Logo la ReF media

Féminisme bienveillant pour s’informer, se cultiver et s’inspirer

Rencontre avec Hélène et Andréa, fondatrices du bar MontVénus

Rencontre avec Hélène et Andréa, créatrices de MontVénus, bar à cocktail queer et féministe en banlieue parisienne, à Montreuil. Elles parlent de la création de leur bar, de leurs objectifs, de leur carte, ainsi que de leur vision et démarche féministe.

Sommaire

 Les prémices de MontVénus 

C’est il y a plus de 15 ans que l’idée de MontVenus est née chez Hélène : « Quand j’avais 18 ans, avec des ami·es, on se disait qu’on pouvait compter sur les doigts de la main les lieux où les lesbiennes pouvaient se retrouver sur Paris, et les lieux qui existaient avaient un peu toujours la même ambiance, le même style. Ce constat a été un déclic, et j’ai dit : on n’a qu’à le faire, notre bar, si on ne trouve pas ce qu’on veut ». Et le projet s’est défini au fur et à mesure : « Je ne me suis pas tout de suite dit que je voulais créer un bar queer et féministe en banlieue » ajoute Hélène en riant.

D’où vient le nom du bar ?

En référence au pubis, à la mythologie et aux femmes, MontVenus est apparu comme une évidence pour Hélène. Une référence aussi pour Montreuil, bien que non préméditée : « dès l’ouverture, on m’a demandé s’il y avait un lien avec Montreuil ; je n’y avais pas pensé mais c’est vrai qu’au final ça fonctionne super bien ! »

Pourquoi avoir choisi cette ville ?

La localisation de MontVenus a toujours été importante pour Hélène qui « [voulait] qu’il soit dans le 93 et si possible, à Montreuil. Je voulais enrichir l’offre culturelle de ma ville d’origine : la grande majorité des lieux pour la communauté LGBTQ+ sont à Paris et quand j’étais jeune et que j’y sortais, je devais compter le prix du ticket de RER dans le budget de la sortie. Et puis ouvrir MontVenus à Montreuil, c’est aussi une manière pour moi de lutter contre l’idée selon laquelle les banlieues sont violentes et rejettent les LGBTQ+.

En quoi MontVénus se différencie des autres espaces de restauration parisiens ? 

Créer MontVénus, c’était aussi une manière pour Hélène et Andréa de construire un lieu et une expérience différents de ce qu’elles avaient vécu dans le monde de la restauration parisienne. « Dans les nombreux bars et brasseries dans lesquels j’ai travaillé, il n’y avait aucune éthique, on avait une quantité innombrable de remarques et comportements sexistes à la fois des clients et des membres du staff. Au bout de 8 ans, je n’en pouvais plus » déclare Andrea, co-fondatrice de MontVénus. Hélène aussi avait du mener bataille pour réduire l’écart salarial entre elle et l’autre barman de son équipe. Au-delà de l’environnement de travail sexiste, c’est aussi le manque d’attention porté à la qualité des produits qui avait motivé Hélène à mettre son projet en action.

 L’offre originale de MontVénus 

En créant MontVénus, Hélène et Andréa voulaient « créer un lieu qui [leur] ressemble, où les personnes se sentent à l’aise, comme s’ils et elles étaient chez eux »

Comment définir MontVénus en 3 mots ?

Queer, féminisme et environnement. Les deux premiers mots sont présents sur la façade et se traduisent tant dans la charte du bar qu’à travers les évènements accueillis. Les fondatrices de MontVénus s’engagent aussi pour l’environnement de diverses façons. « Que ce soit pour les boissons, les déchets, l’eau, les produits d’entretien… il y a énormément de choses à faire dans le monde de la restauration et je voulais marquer un changement par rapport à mes précédentes expériences. À MontVénus, on agit à toutes les échelles et on travaille au maximum avec des producteurs français, locaux, et bio. Pour les alcools aussi, on se fournit avec des produits français. » partage Hélène.

Comment caractériser l’atmosphère de MontVénus ? 

Le bar passe de la musique R&B et pop et se caractérise par une déco « claire, jolie, et épurée » rythmée au fil des expositions permanentes et temporaires des artistes. Hélène et Andréa leur proposent « une page blanche pour qu’ils et elles puissent habiller nos murs ». Hélène ajoute : « je veux que MontVénus puisse évoluer avec notre clientèle et les artistes, qu’une sorte de co-création se mette en place. »

Quels sont les événements à MontVénus ? 

Soirées DJ, drag shows, afterwork queer, concerts, rencontres littéraires… MontVénus accueille et organise de nombreux évènements, en journée et soirée, souvent en lien avec le féminisme et la communauté LGBTQ+. « Comme pour les artistes qui exposent, on laisse le champ libre à celles et ceux qui souhaitent faire un événement chez nous. On en discute un peu et ils et elles composent ce qui leur plaît. Nous accueillons autant des intervenants et intervenantes confirmés que des babies [nouveaux, novices]. » explique Andréa. Les deux fondatrices chérissent particulièrement l’organisation des cercles littéraires ou la venue de DJ.

Bientôt, des évènement open mic (événement où des musiciens où humoristes sont mis en lumière) feront aussi leur apparition !

Quelle carte pour ce bar à cocktails ?

Hélène crée les cocktails, développant des recettes originales, alcoolisées ou non : « ce qui m’aide, c’est de travailler avec les saisons, ça me permet de sublimer le goût des fruits et des légumes. Une fois les recettes de cocktails créées, je les fais tester à Andréa pour voir si elles sont cohérentes, si elles plaisent. J’adapte aussi les proportions selon les souhaits de la clientèle, j’adapte l’amertume, l’acidité ou le niveau de sucre. »

Suivant le fil des saisons, les cartes changent tous les trois mois et les noms des créations sont ceux des femmes de la vie d’Hélène (et de son chat) comme Lizette, Sarah, Carminda ou encore Andréa. Avec l’arrivée de l’été, la carte change !

MontVénus propose également de nombreuses boissons non-alcoolisées et des tapas locaux à grignoter.

La queerothèque de MontVénus : Jouer à des jeux, lire un roman, une bande-dessinée, une revue, tout est possible à MontVénus grâce à leur queerothèque. Cette bibliothèque a pour objectif d’offrir une sélection de livres et de jeux de société, principalement en lien avec la communauté LGBTQ+ et le féminisme. Pour Hélène et Andréa, cette bibliothèque participative est aussi « l’occasion de donner l’accès aux livres à des personnes qui n’en ont pas forcément le budget ou envie d’en acheter. Têtu, qui nous a soutenues dans notre projet, mais aussi plusieurs personnes du quartier nous ont donné du contenu. Dernièrement, on essaie aussi de proposer plus de BD et une offre de livres pour enfants. »

 Le féminisme à MontVénus 

Andréa et Hélène partagent la même vision du féminisme. Pour les fondatrices de MontVénus, le féminisme « c’est la base ; c’est vouloir l’égalité pour tous et toutes et ça va au-delà de l’égalité femme-homme : c’est en lien avec de nombreuses causes, la lutte contre le racisme, le changement climatique, les LGBTphobies etc. Quand tu es féministe, tu es contre toutes les discriminations. »

Hélène souligne que la lutte féministe peut souvent invisibiliser les minorités de genre et ajoute « je pense vraiment que les femmes doivent comprendre qu’on a toutes les mêmes luttes. Bien sûr qu’on est diverses et qu’on n’a pas les mêmes besoins. »

MontVénus est bien plus qu’un bar à cocktail. Fondé sur les valeurs queer et féministes de ses fondatrices, c’est un lieu de culture, de rencontres, d’engagement et de diversité. En dépassant les frontières traditionnelles de la vie nocturne parisienne, MontVénus s’affirme comme un espace inclusif, où chaque visiteur et visiteuse est invité·e à contribuer à une communauté vibrante et engagée.

MontVenus a eu la générosité d’offrir à tous les lecteurs et lectrices de la ReF media un code promo de 10% applicable sur toute leur carte. Go pour soutenir ces entrepreneuses passionnées, découvrir leur bar et déguster leurs délicieux cocktails et tapas !

0
Nous aimerions avoir votre avis, vous pouvez laisser un commentaire.x